La scène chiptune est actuellement en plein essor et connait même un effet de mode amenant du monde à s’y intéresser, cela est mérité, mais le revers de la médaille est de voir beaucoup d’opportunistes s’y engouffrer.

Nous allons aujourd’hui nous pencher sur  » Adventures in Pixels « , l’album de Ben Landis, afin de découvrir s’il fait partie de ceux-là ou bien si sa musique est sincère.

Avant d’entrer pleinement à l’intérieur du disque, notons que celui-ci est accompagné d’un comic book illustrant chaque titre du musicien originaire du New Hampshire. Le premier, associé à la couverture, fait bien son boulot d’introduction, on imagine facilement l’écran titre d’un jeu vidéo avec cette track amenant une typo clinquante et clignotant jusqu’à ce que l’on se décide à presser la touche Start. Les trois pistes suivantes fleurent bon les premiers niveaux d’un JV, plutôt enlevées et légères, on sent bien qu’avant le final  » Matt’s Theme  » tout reste assez accessible. Ce final apportant justement une touche plus profonde, rappelant nos accès de jeunesse lorsque l’on s’amusait avec notre orgue, bon tant pis on n’en jouera jamais bien, on laisse ça à Ben Landis alors. Le premier moment musclé arrive avec  » Defeat Dinosaurus « , qui se conclue assurément bien pour nous. Cet affrontement laisse augurer des instants plus difficiles pour nous, l’ennemi se fait pressant et le danger est oppressant lors de  » Mountain « ,  » Frontier  » et  » Castle « , avec des sonorités épiques pour ce dernier collant carrément à la situation d’avancement dans le château.fg

Nous arrivons à la moitié de l’aventure et le symbole est fort puisque nous allons prendre part à un combat perdu d’avance,  » The Scripted Battle « , mais duquel on se relèvera encore plus déterminé,  » Awakening « , afin de reprendre notre parcours, cela ne vous fait-il pas penser à un grand nombre de jeux ? Nous reprenons doucement nos forces et apprenons de nos alliés durant  » Voices of Experience « , on ressent bien ce côté revigorant et rassurant dans sa musique gorgée de bonnes intentions. A l’instar du début de celle-ci, l’aventure redémarre sur un ton enjoué,  » Through the Forest « , avec en plus l’envie d’aller au-delà. Cela devient plus inquiétant par la rencontre face à la  » Terrible Tarantuloid « , mais notre courage sera dignement récompensé par l’obtention d’un  » Power-Up  » au jingle accentuant notre soulagement.  » High Stakes  » surprend, on s’imaginait une atmosphère rendue tendue par la taille de l’enjeu, mais finalement on y perçoit une certaine légèreté et parfois même une douce mélancolie, qui elle peut à contrario s’avérer triste. L’ultime bataille,  » Final Words « , s’avère plus dynamique qu’épique et nous porte ainsi vers la sortie,  » Breakthrough « , non sans fracas. Que serait un jeu vidéo sans la récompense suprême : le générique de fin avec les crédits du game ? Ben Landis ne l’a pas oublié et nous délivre un classique  » Credits Music for an 8-Bit RPG « . L’album se voit également habillé de deux bonus extérieurs à l’histoire, avec les versions live de  » Matt’s Theme  » et de  » Frontier « , des ajouts de qualité qui donnent l’envie d’un disque sous cette forme.

Pour un L.P. chiptune qui ne possède pas à ses côtés la puissance d’un formidable JV, généralement indispensable lorsque l’on parle d’une grande bande-originale à bien y réfléchir, on peut clairement placer cet  » Adventures in Pixels  » dans le haut du panier, Ben Landis respire la passion de cet univers et l’album illustré l’accompagnant est le grand plus permettant de plonger intensément dans son monde.

Ben Landis album Adventures in Pixels
Sortie : 01/02/2012 auto-production
Tracklist :
1.Adventures in Pixels
2.Chickens (going « peck peck peck »)
3.Mayhem in the Village
4.Matt’s Theme
5.Defeat Dinosaurus
6.Mountain
7.Frontier
8.Castle
9.The Scripted Battle
10.Awakening
11.Voices of Experience
12.Through the Forest
13.Terrible Tarantuloid
14.Power-Up
15.High Stakes
16.Final Words
17.Breakthrough
18.Credits Music for an 8-Bit RPG
19.Matt’s Theme (live)
20.Frontier (live)