kSérie phare du FPS sur consoles next Gen, la série des Call of Duty, Modern Warfare, nous livre un épisode tous les deux ans, se partageant avec la série classique des Call of. Chaque épisode de ModernWarfare ayant été développé par Infinity Ward, c’est donc logiquement que l’on retrouve ce développeur, sous la houlette d’Activision et aidé de Sledgehammer, aux commandes de ce troisième opus. Bien qu’une partie de l’équipe originelle soit partie voguer vers d’autres rivages vidéoludiques, force est de constater que ce Modern Warfare 3 ne déroge pas à la règle d’excellence de ces prédécesseurs. Gaming Spirit a décidé de faire le point sur tout ce que vous pouvez attendre de ce volet aussi bien en solo qu’en multi, alors suivez le guide!
Une histoire qui se complexifie
hLa série des Modern Warfare a su tirer son épingle du jeu en proposant un scénario techno-politique assez travaillé, dans un univers contemporain. Le tout étant mâtiné de nombreux événements scriptés pour donner une impression hollywodienne à l’ensemble. Certains argueront que par moment, Mordern Warfare (MW pour les intimes) s’apparente carrément à un film interactif, plus qu’à un jeu, mais l’immersion du joueur dans cet univers guerrier urbain est à ce prix. Pas de changement de politiques pour ModernWarfare 3, qui se passe scénaritisquement parlant juste après le deuxième opus. Pour ne pas spoiler ceux qui n’ont jamais touché à un MW, sachez que l’on incarnera différents protagonistes impliqués dans une guerre entre la Russie et les Etats-Unis. L’aventure nous fera passer allègrement d’un camp à l’autre et nous permettra de visiter de nombreux environnements différents tels que Paris, Berlin, Moscou, Dubaï ou encore New York. L’histoire devrait se complexifier à l’échelle mondiale, pour le bonheur des amateurs de techno-thriller à la Tom Clancy. Au niveau de la durée de vie, rien n’a pour l’instant filtré, mais l’on espère une campagne solo un peu plus longue que dans les autres épisodes (franchement très courts à ce niveau). Vous l’aurez compris, le mode solo de MW3 ne révolutionnera pas le genre, et le moteur graphique, qui est une version boosté du deuxième épisode, semble avoir du mal à tenir la comparaison avec son rival auto-proclamé, Battlefield 3. Néanmoins, les environnements promettent d’être plus vaste et s’étendront sur la verticalité, chose assez inédite dans la série. Mais les puristes le savent, le véritable intérêt sur le long terme d’un MW ne tient pas à son aventure solo, mais bel et bien au multi. Et de ce côté-là, on a quelques surprises à vous révéler.
Un multi remanié!

mAu niveau du mode multi, fer de lance de la saga depuis ses débuts, attendez-vous à un changement de taille, qui va bouleverser votre façon de jouer: le remaniement des killstreaks. Pour ceux qui ne connaissent pas la série, disons que les killstreaks sont des avantages donnés au joueur qui aligne les frags sans se faire tuer, via des points à dépenser pour acquérir des armes de destruction massive. Ainsi, un bon joueur pourra obtenir un drone, un bombardement aérien et autre joyeusetés, qui le rendront plus puissant et forcément plus difficile à abattre, creusant de fait de façon dramatique l’écart entre les rois de la gachette et les nouveaux venus. Pour MW3, d’une part vous obtiendrez moins de point que d’habitude en cas de frags cumulés, mais vous pourrez également obtenir ces points d’autres façons, tels que compléter tel ou tel objectif, aider vos coéquipiers, les soigner, etc… Une petite révolution dans la série qui va permettre de rééquilibrer tout le jeu.

Deuxième innovation: les points octroyés vous permettront d’acheter divers bonus, mais ceux-ci seront répartis en trois classes. Exit donc l’unique classe de bonus qui permettait d’avoir accès à tout et de se construire un vrai surhomme. Cette fois, vous devrez choisir à chaque respawn votre killstreak pack, qui se répartit en assaut, support ou spécialiste. Le premier vous permet d’accéder à des armes ou des objets vous permettant de faire plus de dégâts, le second est ciblé sur la défense (tourelles, radars, …) tandis que le dernier vous permet de booster les capacités de votre avatar. Un choix cornélien qui garantit des heures de dézinguage à tout va.

Une édition collector et un mode élite, késako?

oMW 3 ne dérogera pas à la règle de l’édition collector, et débarquera en Europe à travers l’édition classique, mais également l’édition « hardened ». Cette dernière inclura divers bonus dont un booklet stratégique de 100 pages et un an d’abonnement au service Call of Duty Elite. Ce service est l’une des grosses nouveautés de ce MW. Véritable plate-forme communautaire, il vous permettra de converser avec vos amis, de former des clans, d’organiser des matchs et d’enregistrer vos exploits pour les faire partager à la Terre entière. On peut également noter que ce service Elite donnera l’accès gratuit à tous les futurs DLC du soft. Pour ceux qui ne commanderaient pas l’édition collector, le COD Elite devrait avoisiner les 50 Euros.

Vous en savez à présent autant que nous sur ce dernier volet de Modern Warfare. Qui sortira vainqueur de la confrontation MW3/Battlefield 3? Seuls les joueurs ont la réponse. Aussi je vous donne rendez-vous pour le 8 novembre 2011, date de sortie du soft, afin de pouvoir se fragger dans la joie et la bonne humeur! D’ici-là, je vous laisse avec ces quelques liens qui vous présenteront le multi et le solo du titre. Enjoy!