d

Après un dernier épisode sorti en février 2011 sous le nom d’Emergency 2012, la série de STR de sauvetage a choisi de délivrer une mise à jour sortant de différentes façons.

En version digitale, si vous possédez le 2012, vous pourrez acheter le 2013 seul, mais aussi l’acheter en version 2012 + 2013, à savoir qu’il est impossible d’acheter Emergency 2013 sans posséder le 2012 puisqu’il s’agit d’une extension et non d’un stand alone. Mais aussi en version boite, où le 2013 se retrouve associé au 2012 Deluxe.

Histoire
dSi vous êtes adeptes de romans ou de films catastrophes, Emergency vous intéresse déjà. Comme à l’accoutumée, la licence nous propose de nous lancer dans des missions de sauvetage aux scénarios toujours plus dramatiques, voire presque insensés si l’on reste très ancré sur ses positions. Faire se dérouler ces actions dans notre monde rend l’émotion palpable pour qui se laissera aller à leurs contextes. Entre explosions chimiques dans une ville où l’on connait quelqu’un dans  » la vraie vie « , des monuments historiques s’effondrant ou bien encore diverses catastrophes naturelles.

Au feu les pompiers, la maison qui brûle
kComme tout bon, même les mauvais d’ailleurs, jeu de stratégie en temps réel, vous aurez à gérer vos troupes, possédant diverses qualités. Pas d’Orcs ou de mages, mais des pompiers, du personnel médical et des forces de l’ordre, avec certaines spécificités à l’intérieur même de ces corps de métier, sans oublier leurs véhicules. Vous pourrez donc, par exemple, déployer vos policiers pour barrer la circulation ou bien encore envoyer vos forces armées s’occuper de manifestants, tandis que vos pompiers iront éteindre des feux à l’aide d’extincteurs ou de tuyaux, mais pourront également avoir besoin d’utiliser des gants spéciaux ou une pince si besoin d’une manœuvre spéciale, faire soigner les malades et blessés par vos médecins, tandis que les ambulanciers les conduiront à l’hôpital. Mais tout ne sera pas si simple, on a déjà pu constater que les pompiers n’auront pas qu’à dégainer leurs tuyaux, mais au-delà du personnel qu’ils contiennent, les véhicules auront également leur importance. Le camion de pompiers avec la grande échelle pour viser plus haut, les hélicoptères pour assurer un service alternatif, le véhicule de guidage du canadair pour éteindre un incendie plus efficacement ou bien encore le camion de décontamination lors d’interventions mettant en avant des produits toxiques. Il faudra donc savoir gérer son équipe, en usant des qualités des uns et des autres comme il se doit et au plus vite, afin d’éviter que les catastrophes ne s’étendent dans la ville.

Modes de jeu
nLa partie Campagne se doit d’être le côté fort du jeu, nous emmenant d’un endroit à un autre du monde, ce qui est très bon pour le dépaysement et ainsi renouveler les challenges, de manière scénarisée. Des cinématiques nous plongeant à chaque fois dans une nouvelle catastrophe.

Le jeu Libre nous place dans une ville où le taux de malchance doit probablement être l’un des plus élevés au monde. Il faudra se charger des multiples problèmes (tentative de suicide, chauffard, personne évanouie… ) en un minimum de temps afin de remporter un maximum de crédits pour acheter plus de véhicules puisqu’ici, contrairement au mode Campagne, il sera possible de choisir ses véhicules tout au long de sa partie.

Malheureusement le mode multijoueurs n’a pu être essayé par faute… de joueurs. Les serveurs étant vides à chaque tentative, espérons que la communauté s’organise au plus vite, car le défi à plusieurs peut s’avérer très intéressant.

Quoi de neuf ?
fDe nouvelles unités comprenant le drone pompier, un nouveau scénario se basant sur un super volcan en Europe Centrale, quatre nouvelles missions allant de Vienne au Vatican, en passant par l’Eifel et Sylt, la Saint-Tropez du nord, ainsi qu’une carte supplémentaire pour le jeu Libre.