cvA l’occasion de la mise en ligne le mois dernier de l’émission spéciale Chart’s du 2’10, j’ai décidé de parler musique,

oui encore tchyavu. Mais plus exactement de concerts et plus précisément encore de ce que je fais pendant ceux-ci. Enfin on va se limiter à ce à quoi je pense, du moins d’une partie parce que sinon je risque d’avoir pas mal de problèmes…

Et oui, il est bien compliqué de se concentrer pendant une heure, 1H30, 2H, voire même 45 minutes si c’est un groupe ricain, sans que tout à… oh une mouche. Euh désolé, j’en étais où ? J’ai été pertur… oh un trombone vert, c’est rigolo. Hein, pourquoi je suis devant le PC, j’écrivais un truc ? C’est quoi ces cornichons à propos de pensées lors de concerts ? Ouais, bon ben j’ai qu’à écrire sur ça, je me demande qui s’est lancé dans ce texte mais autant le finir et d’ailleurs je vais y ajouter des morceaux de conversations lors de lives.

Avant toute chose, j’espère bien que vous partagerez aussi vos pensées lors de lives à la suite de cet article, c’est comme cela que ce billet prendra tout son sens, avec un véritable échange entre nous tous, un échange fort et empli d’émotions puisque l’on pourra se moquer publiquement de chacun.

En ce qui me concerne, voici mes pensées et citations de 2012 durant des shows musicaux :
– Pensé à ce que j’allais manger le surlendemain, soit lors de mon réveil tardif suite à l’after du concert.
– Pensé au impôts.
– Purée faut que je dise à machin de me filer la setlist sinon ça va être relou.
– Pourquoi j’ai dit purée ? Maintenant j’ai la dalle.
– Faut pas que je boive trop de flotte sinon faudra que je trouve les chiottes, oh ça rime, trop cool je vais en écrire une chanson.
– I feel atol.
– J’aurais pas du mettre ces groles il se met à flotter.
– Si jamais la cam marche pas ça va être lolant.
– Faut que j’arrête d’être à fond dans le show, BOD va avoir trop de doss’ sur moi.
– Superstar !!
– T’as vu les deux filles ? Elles vont s’assommer contre la scène et je raconterais que ça dans le live report !
– Il va tomber le gars, il va tomber, il va tomber… il est tombé.
– Eh ce soir rien à faire les gars, je monte pas sur scène !
– (sur scène) La lalalala la, la lalala la !
– Elle peut pas arrêter d’hurler la meuf derrière, ah mince c’est un mec.
– Woh la flotte sur la scène, le chanteur va glisser, je vais ajouter la musique de Benny Hill, poster ça sur le Net et ça cartonnera encore plus que Gangnam Style.
– T’as vu ces types ? J’allais à l’école avec eux et maintenant ils paient pour aller aux concerts que j’organise. Si, si je t’assure, je suis allé à l’école.
– On s’est hugué avec les chanteurs et maintenant mon T-shirt Eating Shit est rempli de sueur, je suinte l’odeur d’autres mecs, c’est évident, on est un samedi soir.
– Il peut pas arrêter d’hurler le mec derrière, ah mince c’est une meuf.
– Beuuuuuuuuh !!
– Quelque part en moi, des flashs explosent mes principes !
– Je suis trop vieux pour ces c*nneries.
– Aaah mais je sais comment je vais passer la partie C du level 8.
– Franchement j’ai hâte que mes cheveux repoussent.
– Il dort le gars devant ?
– Heureusement que Monsieur Reynald Pedros était en dédicace aujourd’hui et non sur Infosport +, ça m’évite de le louper.
– Purée faut que je coupe ma barbe demain.
– Ca s’appelle comment déjà la ville où on est ?
– Ouais tu sais je suis rédac chef JV site sur Gaming Spirit, je suis une crème comme RC, porte candidature pour nous rejoindre et tu constateras par toi-même.
– Tu vois je t’avais dit qu’il faisait pas du caca ce groupe.
– Faudra que je regarde le replay du catch de ce soir, il y avait peut-être Kelly Kelly.
– Tiens et si je balançais la tête dans ce sens pour voir.
– Tu briseras l’anathème qui me tient loin de tes bras.
– J’ai une touche avec la chanteuse ; comment ça c’est un chanteur ?
– 99 luftballoons, ein zwei drei tannenbaum…
– J’aurais du enfiler une ceinture.
– Pourquoi depuis que j’ai les cheveux courts tous les autres mecs aux cheveux courts viennent me parler ?
– Ca va là-haut ? Je vous entends pas Saint-Etienne.
– Ah ah aaha ah ah ah ah ah ah aaha (ad. lib).

Et ceci n’est qu’une partie racontable de ce qui s’est passé, l’année a été riche en esprit voyageur, mais cela ne m’a aucunement empêché de me concentr… oh un billet que j’ai pas encore publié.