Epitanime-2013-276L’Epitanime n’est pas une convention comme les autres ! C’est avant tout un lieu où on s’y retrouve pour partager nos passions. Non pas seul ou accompagné de celui ou celle qui vous a suivit jusque là, mais aussi avec vos très gentils GO toujours là pour nous faire oublier aussi bien l’heure de retard d’ouverture des portes que la pluie battante qui s’est abattue sur le village dimanche.

C’est donc ce vendredi soir que les portes mirent plus d’une heure à s’ouvrir. Une fois à l’intérieur, le pot d’arrivé put être lancé sur la grande scène. Seulement avec le retard, l’organisation du planning dût s’adapter. Cela n’entache pas la bonne humeur et l’afflue des habitués.
Bien que peu de personnes furent présentes pour cette première nuit du coté des associations et des stands dans la cours, il y avait déjà de l’ambiance du coté des jeux vidéo et musicaux.

A l’entrée nous croisons l’équipe de Voxmakers accompagné d’Antoine Daniel qui nous accorda un peu de son temps.
Voxmakers est une équipe très attachante nous proposant sur le net des vidéos humoristiques parlant de jeux vidéo, de films, de vidéo vu sur le net et bien d’autres choses. Tout le monde peut être un Voxmakers, du moment qu’il offre sur le net une création original dans une vidéo de qualité qui associe bonne humeur et ouverture d’esprit.

Durant ces deux jours deux nuits, la radio « Nihongo no Oto » se fit le plaisir d’être notre chef de village en animant à distance ou sur place les différentes activités de cette convention. Et bien qu’un incident ce fut produit lors de la seconde conférence de Urobuchi Gen, tous les auditeurs de « Nihong no Oto » pouvaient suivre la convention comme s’ils y étaient. C’est un travail réellement innovant et intéressant ! Serait-ce le début pour eux de nous d’offrir une prestation radio sur chacune des conventions relative au Japon ? Plus besoin de se soucier du programme quand une charmante voix nous annonce, enjouée que tel ou tel activité va commencer et le lieu où elle va se dérouler. Une musique d’ambiance humoristique comme générique suivit d’une set liste choisit avec goût.

La première représentation de cosplay fut suivit par une de danse K-pop animé par l’association Suprême Crew. Prestation remarquable et très appréciable. Bien que venu des danses exécutées sur scène par les chanteurs/danseurs de K-pop, cela rappel assez bien les défis hip-hop et breakdance aux États-Unis.

Nous retrouvons bien sûre comme chaque année l’association « Kajian » qui nous fait découvrir la musique j-pop, k-pop et les dramas autant japonais que coréen. Leur univers qui autrefois ne laissait pas indifférente les jeunes filles. Cependant semble aujourd’hui s’essouffler et laisser place à une culture plus geek. Puisque le jour cette charmante compagnie nous laisse aux mains de l’association « R-MUM » (Raconte-moi un manga) et qui associe un univers manga avec un univers vidéoludique proche de celui Warpzone Project.

Sur la place nous retrouvons les habituels stands comme la divination ou les fanarts.

C’est sur cette même place de village mais cette fois habillé de ses atours de jour, stand de goodies, d’autres fanarts que la veille, auteur et dessinateur de mangas, certains d’un univers yaoi d’autres d’un univers fantastique. Que nous croisâmes Tenshirock de « NOOB » ! Ce dernier nous accorda une petite interview.

La journée fut bien remplie et L’Epitanime fut assez vite remplie d’un tas de cosplayers tous plus époustouflant les un que les autres. Toutefois il est parfois de mise lors d’un concours d’avoir plus qu’un simple costume dans son sac. Une très belle robe simple et unicolore peu avoir plus d’impacts dans une mise en scène drôle et percutante qu’un costume bien trop enrichie voir encombrant.
C’est ainsi que nous fîmes la connaissance de sailor Jupiter, en habit de princesse, qui sortant du podium où elle avait racontée une soirée entre fille bien arrosée, nous octroya une petite interview.
Du coté des jeux vidéo les tournois ne cessait de s’enchainer et les joueurs de changer d’un jeu à l’autre. Bien que très innovant, un jeu restait mit à l’écart… Venant de la génération des consoles où les manettes sont nos propres mains, le maniement de ceux-ci reste réduit à trois possibilités. D’autre part la cinématique du jeu enchaine sur des formes et des couleurs assez agressifs pour la rétine. Trop répétitif, trop fluorescente sur fond noir… Le joueur se retrouve dans une cinématique répétitive qui sous la fatigue peu devenir lassant.

Il est donc plus fréquent de voir les gens, faire la file d’attente pour  des jeux aux manettes habituelles. Les plus prisés étant souvent ceux de combat et aussi, évidemment, les Mario !

Nous retrouvons bien sûr tant d’autre activités comme celles des jeux de société qui sont du coté des associations ou encore les stands de créateurs et de vendeur de mangas, de goodies et de katana. Des expositions de figurines décorant ses stands et… L’emplacement de la croix rouge qui assure une présence rassurante.

Tandis que la file d’attente pour la dédicace de Urobuchi Gen fait sentir l’impatience des fans qui l’attendait avec joie au sein de cette convention. Ce sont ces mêmes personnes qui furent présentes lors de ses deux conférences. Celles-ci passant en directe à la radio grâce à la présence de Nihongo no Oto dans la salle de conférence.

gebgu_

Le soir tombe de nouveau et nous faisons la rencontre d’un hypnotiseur. Intriguée j’accepte de le laisser faire sur ma personne… C’est une expérience assez étrange je dois l’avouer.

Avant que la seconde nuit ne se clôture nous passons une nouvelle fois devant le stand des médiums qui nous lisent notre destiné sur les cartes de Card Captor Sakura. Cette magnifique histoire de Clamps où une petite fille doit retrouver des cartes aux pouvoirs magiques.
Le pronostique des cartes ? Cela restera secret…

Un nouveau jour se lève et toujours autant de bonne humeur malgré une pluie persistante. Mais la chaleur humaine est bel et bien là et il fait bon dans cette salle de karaoké habituel où en ce moment même ils projettent le tout premier épisode du nouvel anime en vogue : suisei no gargantia.
Nouvel anime que je vous conseille vivement d’allez voir !

Suisei_no_Gargantia_full_1495494

Il serait impossible de vous dépeindre sans faille ce que représente l’Epitanime. Il vous faudra pour cela venir sur place lors d’une nocturne ou de la prochaine convention 2jours 2nuits 2014 ! Alors ne la manqué surtout pas car Epitanime est d’avantage une famille au club de vacances qu’une convention habituelle. Pouvoir s’endormir à 3h du matin dans la salle de karaoké et se réveillé 10 minutes plus tard au son du générique des « Tortues Ninja » Ca n’a pas de prix !

263273_10201098561814872_1708465435_n