Comment rassembler une grande communauté de joueurs, en peu de temps? En trouvant un thème qui rassemble ! Et quoi de mieux que le sport le plus populaire du Vieux-Continent pour cela ? C’est le pari fait par Monumental Games, avec Football Superstars. La rédaction Gaming Spirit a testé pour vous ce MMORPG, alors mettez vos crampons et n’oubliez pas vos protège-tibias !

Tout bon MMO commence par la création d’un avatar, et Football Superstars n’échappe pas à la règle. Le joueur se retrouve donc confronté à un éditeur de personnage qui offre une quantité raisonnable de visages et une bonnepersonnalisation. Notamment au niveau du maillot, sur lequel on peut inscrire notre pseudo. On apprécie le fait de pouvoir créer un personnage féminin, même s’il est rare d’en croiser in game.

Une fois l’avatar créé, on peut commencer à jouer. La star en herbe que vous êtes se retrouve sur un terrain d’entrainement qui servira pour faire vos premières armes jusqu’au niveau 10. Et oui car il y a de l’xp dans FootballSuperstars.

Gameplay

Rapidement, on comprend qu’il y a deux façon de jouer : mode souris/clavier, ou avec une manette. Et c’est tout aussi rapidement que l’on comprend que sans manette, ce n’est même pas la peine d’essayer.

Les contrôles manette sont assez intuitifs, bien qu’il faille un temps d’adaptation. Mais, globalement, on s’y habitue, et très vite on peut enchainer des tirs de plus en plus précis.

En revanche, quand on commence à level up et qu’on passe à des matchs 5 VS 5, le jeu montre un petit défaut qui va vous faire hurler. Votre personnage n’a pas de signe distinctif permettant de le reconnaître en un clin d’œil. Cela peut paraître futile, mais lorsque vous êtes en pleine course après un magnifique centre d’un partenaire, que vous êtes deux sur le ballon et que vous ne savez pas qui, en définitive, a réussi à l’avoir, c’est très frustrant ! C’est encore
pire que l’IA allié !

Tiens l’IA, parlons-en. Même Raymond Domenech n’a jamais vu un collectif comme cela! Dans les matchs d’entrainements 2 VS 2, chaque joueur à un IA allié. Et alors là, c’est du grand n’importe quoi ! Imaginons, vous êtes en défense, et l’IA en attaque. Vous interceptez le ballon et vous dégagez. L’IA allié le récupère et fonce vers le but adverse. Là, vous vous dites que vous allez assister à un tir façon « Olive et Tom » … et bah non ! L’IA s’arrête etattend que le joueur remonte tout le terrain pour lui faire la passe et espérer qu’il marque… Et ce n’est pas tout ! Après 3 coups de ce genre là, tout joueur rationnel va se dire : « Bon maintenant je me cale en attaque et je laisse l’IA en défense ». Et vous avez bien raison ! Sauf que l’IA est tellement mal foutue qu’elle tue le jeu : le joueur n’a plus qu’à attendre dans la surface de
réparation adverse que l’IA lui envoie le ballon pour « mettre un pointar et planter un but » comme on dit dans le jargon