La rédaction l’avait déjà évoqué : l’absence de conférence Nintendo digne de ce nom à l’E3 2013 laissait présager une catastrophe pour l’équipe d’ Iwata. Mais après avoir vu le Nintendo Direct on se dit qu’il n’y a que deux possibilités : soit Satoru vit dans un espace-temps différent du notre, soit il vient de réaliser le troll le plus cher de l’Histoire.

Rien, nada, niet, 何も. Voilà comment on peut résumer en un mot les sorties prévues pour cette fin d’ année sur Wii U. Et pourtant, même un gosse de 5 ans sait que Noël est la période la plus propice aux achats, notamment ceux d’ordre vidéoludique.

Déjà à sa sortie (le 30 novembre 2012 ndlr), la console de Nintendo souffrait d’un catalogue de jeux peu étoffé. On pouvait espérer qu’avec le nombre de licences que la firme possède – un véritable trésor de guerre – Iwata allait nous en mettre pleins les mirettes, même si pour l’E3 c’était perdu d’avance. Et bien non. Pourtant il y a tout un tas de très bons jeux qui sont annoncés sur Wii U : Mario Kart 8, Super Smash Bross, Bayonetta 2 etc. Mais tous ont un point commun : 2014 !

A quoi va-t-on jouer sur Wii U à Noël ? Art Academy ?

Avec cette stratégie marketing douteuse, la Wii U risque très fortement de se faire purement et simplement annihiler par la PS4 et la Xbox One. Même si les gens ne vont pas tous s’équiper durant les périodes de fêtes, une personne ne possédant pas la console de Nintendo n’a tout simplement aucun intérêt à en faire l’acquisition.

Alors oui, c’est vrai il y a la refonte HD de The Wind Waker prévue pour la fin de l’année. Merci bien, mais c’est surement l’un des seuls jeux GameCube qui n’en n’avait pas besoin ! D’une part la différence est infime, voire même décevante, et d’autre part ce n’est pas avec le système de message à mettre dans une bouteille que le jeu va se vendre !

Il y a aussi la blague de Deus Ex : Human Revolution Director’s Cut, prévu lui aussi pour la fin de l’année. Les possesseurs de Wii U auront donc le grand privilège d’incarner Adam Jensen deux ans après la sortie du jeu sur PS3, Xbox 360, PC ; et un an après la distribution sur Mac ! Mr Trololo, tu nous manques tellement…

Le problème de la Wii U est tout simplement à l’image de ces deux jeux : aucun argument de vente. Sans oublier son prix : la console « de base » 8 Go est toujours à 269 € et la version noire 32 Go – autant dire celle utile – atteint les 315 € neuve. Alors que la PS4 a été  annoncée à 399 € ! Pour une poignée d’euros en plus on pourra donc s’offrir le dernier vaisseau amiral de Sony !

Finalement, c’est assez drôle de voir comment parfois l’histoire se répète : à l’image de Sony qui s’était reposé sur ses lauriers avec la PS3 – et en a payé le prix – Nintendo a fait un tabac avec la Wii et fonce droit dans le mur avec la Wii U. Mais Dieu merci, la 3DS est là pour sauver les meubles !

 molk