Aujourd’hui sort en Europe la nouvelle console de salon de Nintendo, la Wii U. Mais souvenez-vous qu’il y a vingt ans dans nos salons, enfin à l’époque on ne nous laissait pas l’installer là car une console c’était honteux aux yeux des autres, arrivait déjà un bijou du même constructeur : la Super Nintendo ! Hommage en musique à la SNES retrouvée vingt ans après…

Je n’aurais jamais cru qu’on se retrouverait
Les bazars sont curieux, ils provoquent les choses
Et le start pressé, un instant prend la pause
Non je n’ai rien oublié

Je ris malgré moi, rien qu’à te regarder
Si les mois, les années
Marquent souvent les consoles
Toi, tu n’as pas changé, à part ta coque qui se gondole
Non je n’ai rien oublié, rien oubliéSNES

En HD et toujours connecté, moi ? Allons donc, je n’en ai nulle envie
J’aime ma liberté, et puis, de toi à moi
Je n’ai pas rencontré, la plateforme de ma vie
Mais allons prendre un pixel, et parle-moi de toi
Que fais tu de tes jours ? Es-tu jouable et restaurée ?
Tu vis seule dans un grenier ? Mais alors ce dépannage ?
Entre nous, ton processeur a dû crever de rage
Non je n’ai rien oublié

Qui m’aurait dit qu’un jour, sans t’avoir rallumé
Le destin tout à coup, nous mettrait en versus
Je croyais que tout meurt avec la peinture qui s’use
Non je n’ai rien oublié

Je ne sais à quoi jouer, ni par ou commencer
Les souvenirs foisonnent, pixelisent ma tête
Et mon passé revient du fond de sa chambrette
Non je n’ai rien oublié, rien oublié

A l’âge où je fréquentais que ma cousine comme femme
Mon père ayant pour moi bien d’autres ambitions
A brisé notre amour et fait jaillir nos larmes
Pour une console pas choisie et nommée PlayStation
J’ai voulu te revoir mais tu avais été jetée
Je t’ai émulé cent fois, mais de saveur il n’y avait pas une once
Cela m’a pris longtemps avant que je renonce
Non je n’ai rien oublié

L’heure court et déjà ton hardware va planter
Viens oui viens je te raccompagne à travers Hyrule et diverses planètes
Comme au temps des parties qu’on volait sous la couette
Non non je n’ai rien oublié

Chaque fin d’école était notre saison de jouer
Et nous ne redoutions ni le lundi ni le jeudi
C’est toujours le week-end quand la chiptune retentit
Non non je n’ai rien oublié rien oublié

Cela m’a fait du bien de sentir tes boutons
Je me sens différent comme un peu plus présent
On a souvent besoin d’une manette sans reconnaissance de mouvements
C’est doux de revenir à la Super Nintendo
Je voudrais si tu veux sans vouloir te forcer le pad rejouer à nouveau enfin si c’est possible
Si tu ne freeze pas si tu es disponible
Si tu n’as rien oublié
Comme moi qui n’ai rien oublié

Merci à Charles Aznavour pour sa superbe chanson dont j’ai senti qu’elle parlait de la SNES, je n’ai fait que dévoiler son texte caché par un amas de pixels.