Un trailer qui avait fait sensation lors de l’E3 2010 et voilà que Kid Icarus revenait sur le devant de la scène.

i

Plus de vingt ans après son apparition sur NES et proche de la double décennie également pour sa suite sur Game Boy, autant dire que peu nombreux étaient ceux à reconnaître Pit, le personnage principal de la licence, dans cette vidéo. A la rigueur, certains se souvenaient de sa présence dans Super Smash Bros. Brawl en 2008 sur Wii, bien entendu on ne compte pas les ré-éditions GBA et Console Virtuelle Wii de ses aventures. Et il aura encore fallu attendre deux ans pour que cette première bande-annonce se transforme en jeu, sortant en Europe quasiment un an jour pour jour après la console qui l’accueille en grandes pompes, la 3DS.

Histoire :

Passée des gros pixels à la 3D, la reine des Ténèbres Medusa n’en démord pas : le monde doit être sien! Malheureusement pour elle, Pit, l’ange qui a une fâcheuse tendance à faire échouer ses tentatives est également là, aidé de Palutena la déesse de la Lumière, que notre angelot a du délivrer des griffes de cette même déesse maléfique lors du premier épisode.

k

La présence de Palutena ne sera d’ailleurs pas de trop, Pit ne sachant pas voler, quel comble pour un ange. Notre déesse usera donc de ses pouvoirs pour nous permettre de voler durant des périodes n’allant pas au-delà de cinq minutes, si cette durée se trouvait dépassée, nos ailes brûleraient tout simplement. Ce qui inclue l’obligation de retrouver le sol après la partie  » transport  » de moins de cinq minutes, soit deux gameplays différents.

Game system :

La partie vol s’apparente à un shoot’em up du style StarFox, une foule d’ennemis déboulant de partout, tandis que Palutena dirige notre destination. Le contrôle de l’angelot se fait alors à l’aide du joystick afin de se déplacer sur toute la partie de l’écran du haut, tandis que l’écran tactile nous sert à viser les ennemis à partir du stylet. Pour leur tirer dessus ou les frapper, il faudra appuyer sur la gâchette de gauche, soit en tir continu sans même avoir besoin de mitrailler notre touche, il suffira de laisser le doigt dessus, soit en patientant quelques instants entre chaque tir ou frappe afin d’obtenir un coup chargé, le viseur changeant alors de forme.

s

 

La seconde partie donc, au sol et en vue à la troisième personne, possède des contrôles identiques à la phase en vol, en plus de l’utilisation essentielle de la caméra par l’écran tactile, il reste bien sûr possible de changer la configuration des touches et même d’utiliser le Circle Pad Pro pour l’une, comme pour l’autre façon de jouer. On a donc désormais en main un beat’em all incluant quelques phases de plate-formes. Celles-ci restent assez légères et l’on a plus l’impression de se retrouver dans un Ratchet & Clank All 4 One, que dans un Mario. D’ailleurs, Pit en plus de ne pas savoir voler, ne sait pas véritablement sauter. Lors d’un franchissement d’une plate-forme à une autre, il faudra courir en orientant deux fois très vite le joystick vers l’avant. Cela rappelle StarFox Adventures sur GameCube où Fox Mc Cloud sautait instinctivement d’une plate-forme à une autre, sans même appuyer sur un quelconque bouton de saut. Il ne sera donc pas possible de sauter pour atteindre un bonus inaccessible ou pour passer au-dessus d’un ennemi, sauf si cela est prévu dans le niveau par un cercle magique vous propulsant dans les airs ou bien encore par l’utilisation d’un don de Saut.
so
RPG touch :
Ces fameux dons seront à remporter au fil de l’aventure puis à choisir, avant de vous lancer dans une partie, en les assemblant sous forme de tétrominos. Ceux-ci allant donc de pouvoirs propres à notre héros, à des handicaps pour ses ennemis comme par exemple les faire taper un peu n’importe où, en passant par des bonus en rapport avec notre qualité de jeu comme une récolte de coeurs plus importante.

a

 

En plus des dons, quelques véhicules seront utilisables, voir même nécessaires, on notera particulièrement le Chérubot, une espèce de mecha d’une redoutable efficacité. Des armes seront également à récolter et à acheter avec les coeurs glanés en battant nos adversaires, mais l’on pourra aussi les fusionner entre elles afin d’en obtenir de nouvelles. Il sera possible d’en changer à chaque partie et de trouver le meilleur compromis entre les neuf classes d’armes : Arcs, Bâtons, Bras, Canons, Griffes, Lames, Mains, Massues et Satellites. Certaines catégories étant plus efficaces en longue portée, en combat rapproché ou bien ayant de bonnes aptitudes lors des deux stratégies d’attaques, sans omettre leurs capacités pour la défense. De bonnes touches RPG donc, permettant une approche personnelle du jeu.