Si le Paris Games Week a drainé autant de monde en 2013, c’est en grande partie grâce à la possibilité de poser les mains sur la prochaine génération de consoles : La PS4 de Sony et la Xbox One de Microsoft. Voici les impressions de la rédaction.

Tout d’abord quand on s’approche de la console, un détail frappe : sa taille. La Xbox One est beaucoup plus volumineuse que la console à laquelle elle succède. L’impression d’avoir à faire à un objet massif est renforcée par la forme très carrée, toute en lignes droites de la console. Le design plaira ou ne plaira pas, c’est une question de goût. Les habitués aux PC ne sont pas gênés par cet aspect mais ceux qui ont aimé le design de la Xbox 360 risquent d’être moins enthousiaste. Mais il y a un point qui est objectivement positif: le volume augmenté de la console permettra sans doute une meilleure aération, et donc une meilleure fiabilité. On espère pouvoir enfin dire Au revoir aux fameux Red Ring of Death.

Les nouvelles consoles présentées au salon avaient un point commun : leur faible nombre d’innovations. En clair on a plus l’impression de voir une mise à jour de la console précédente qu’ une véritable nouveauté. On sait que l’abonnement au Xbox Live sera un peu plus cher. Les jeux kinects sont un peu plus précis et offrent de nouvelles possibilités, la console est plus puissante, et c’est à peu près tout.

La manette de la Xbox 360 a subi de très légères modifications, mais c’est très réussi ! Tout d’abord la prise en main est absolument parfaite, on n’avait pas ressenti ça depuis la Gamecube. Les doigts tombent naturellement sur les boutons et on ne glisse pas. Les sticks ensuite ont bénéficié de surfaces antidérapantes sur leurs bords. Ce qui semblait très gadget lors de son annonce est en fait très agréable une fois en jeu. Même avec des mains moites, on garde toute sa précision. Il ne reste qu’a voir leur résistance à l’usure.

Plus ou moins qu’une console ?

Microsoft a beaucoup communiqué sur les fonctions annexes de la console. La possibilité de regarder la télé, la navigation simplifiée sur internet. Une reconnaissance vocale très au point. On attendra cependant de voir si la localisation n’éborgne pas la qualité de reconnaissance vocale. L’annonce de la console avait été un franc échec. Cela a cependant été l’occasion d’apprécier la qualité d’écoute de Microsoft vis-a-vis de sa base de fans. Après avoir fait machine arrière sur tous les points qui fâchaient, il n’y a plus de différence flagrante avec la PS4.

Reste que Microsoft a beaucoup communiqué sur la diversification des expériences de la Xbox One et notamment la TV. L’avenir nous dira s’ ils ont réussi à ratisser un nouveau public, tout en gardant sa base de gamers dans son camp. On leur souhaite !

La Xbox one est assurément une bonne console. Elle nous a montré un gain de puissance attendu, et des petites innovations agréables. Microsoft a pris des risques en communiquant beaucoup sur les fonctions TV lors de son annonce. On espère que la stratégie sera payante, et que les rangs des joueurs de jeu vidéo se gonfleront.