fMicrosoft commence enfin à montrer les crocs.  Aujourd’hui  à 19h03, Don Mattrick, monte sur scène : « Lady’s and gentlemen, let me introduce you…the Xbox One »

Pourquoi Xbox One ? Tout simplement parce que le nouveau joujou de Microsoft est un centre de divertissement. « Le salon a considérablement changé ces dernières années. Aujourd’hui, avec Xbox One, nous apportons une réponse aux nouvelles questions » renchérit le vice-président principal responsable de la gestion de l’unité Interactive Entertainment Business de Microsoft.

Concrètement, la nouvelle Xbox permet de lire, en plus des jeux HD, le format Blu-Ray, et d’accéder, via un browser,  à une bibliothèque de films et de série en VOD, de télécharger de la musique, de l’écouter en streaming et de stocker ses sauvegardes en ligne. Mais le gadget le plus impressionnant, reste le nouveau Kinect, qui permet de diriger la console vocalement !

« Xbox démarre »j

Il suffit de le dire, et la « console » s’allume. Enfin, « console » n’est pas vraiment le terme approprié. Avec One, la Xbox passe au niveau supérieur et devient un véritable media center. D’ailleurs, le design de la nouvelle machine signée Microsoft ressemble à celui de la PSX… Quoi qu’il en soit, il suffit de dire à haute voix le nom d’une chaîne pour zapper. Plus besoin de télécommande ! Vous voulez retourner à votre partie ? Pas de souci, il suffit de dire « Xbox jeux ».

Le nouveau pad signé Microsoft ressemble grandement à celui de la 360. Quant au catalogue de jeux, pour le moment, Don Mattrick s’est montré assez discret sur le sujet et n’a annoncé que 5 gros titres AAA « Call of Duty Ghost », « Fifa 14 », « NBA Live 14 », « Forza 5 » ou « Quantum Break ». Mais nul doute que l’on en sera plus le 10 juin, date de l’E3 et de la confrontation au sommet entre Microsoft et Sony !