fTHE MICRO HEAD 4N’S, ce nom vous dit-il quelque chose ? Si ce n’est pas encore le cas, peut-être serez-vous attirés en apprenant que ce groupe comporte d’anciens membres de DASEIN, FANATIC◇CRISIS et D’ESPAIRS RAY.

Formation créée en 2011, THE MICRO HEAD 4N’S nous a délivrés le 1er août 2012 son premier album  » A beginning from the end « , qui dans la foulée, le 24 septembre pour être précis, a connu, en plus de la digitale, une sortie physique dans nos contrées européennes grâce à Bishi-Bishi.

Le disque se lance sur le titre qui a donné son nom à l’album ou l’inverse,  » A beginning from the end « . Une intro calme où le piano et le violon prennent la place principale pour nous porter de manière très douce durant une bonne minute et là, changement de décor ! L’ambiance devient glauque, l’electro ambiante et des sons organiques ne laissant présager rien de gai nous entourent et commencent à nous oppresser. Jusqu’à ce qu’une chape de plomb nous tombe dessus à peine  » Hello my clone  » débuté. Atmosphère toujours dark, à laquelle s’associent désormais de lourds riffs. Bien que l’on commence fort également sur  » Glorious Blaze « , la suite sera une alternance entre passages metal mélodique au chant clair et gros riffs bien sombres, ainsi que de courts moments où les vocaux se feront agressifs tout autant que la musique. Après tant d’efforts, une importante mélancolie se dégagera de  » Photograph  » et permettra de souffler un peu.

gL’electro revient en force pour  » I surrender « , tant dans les sonorités, que dans les effets ajoutés à la voix. On notera aussi sur ce morceau un bref passage où les riffs rappelleront  » Smeels like teen spirit « , n’y voyons pas là une copie, mais probablement un hasard sur deux secondes de la rythmique.  » Monsters roar  » ne nous effraie pas contrairement à ce que l’on aurait pu imaginer, ultra punchy, on se sent même de plus en plus confiant grâce à lui. Mais au milieu de son aventure, des soupçons surgissent, les monstres ne sont finalement peut-être pas si loin, mais conservons cette énergie afin de leur échapper.  » White soul  » surprend par ses courts passages rappés, tandis que l’ambiance globale de cette piste reste celle d’un visual kei classique. Le terme se fait épique avec  » Konosakizutto « , on y ressent ce véritable acharnement à la libération et cette course contre-la-montre sans aucun répit.

Pour l’album de leurs débuts, les membres de THE MICRO HEAD 4N’S sont littéralement allés puiser dans des univers proches de fin du monde, mais sans jamais perdre espoir et le prouvant par leurs sonorités plus épiques.

THE MICRO HEAD 4N’S album A beginning from the end
01/08/12 Develop Records / Bishi-Bishi
Tracklist :
1.A beginning from the end
2.Hello my clone
3.Glorious Blaze
4.Photograph
5.I surrender
6.Monsters roar
7.White soul
8.Konosakizutto