escarpins-menottes

Il est un marché qui se porte bien celui du sexe et de tous ses dérivés . La preuve encore l’année dernière où l’on pouvait trouver dans les offres d’emploi une très particulière celle de la société belge SoftLove.be pour ne point la nommer qui recherchait une testeuse pour ses produits d’un genre un peu spéciaux .
Le salaire 1350 euros  net/mois, avec un treizième mois, un ordinateur portable, un smartphone et les frais de déplacement remboursés. A noter que les horaires étaient « flexibles ».
De l’autre côté de la planète , au Japon la Pink Industrie se porte très bien aussi et tout est mis en oeuvre pour que les services soient de qualités optimales,la preuve avec cette annonce émanant de Soft on Demand un des leaders dans le domaine qui recrutait pour consommer du sexe . 1000 postes étaient disponibles . Une offre essentiellement tournée vers la gente masculine qui devait tester à travers le pays des salons de massages, des Peep Show, des maisons closes…
Les résultats obtenus ( compte rendu d’activité détaillé, et commenté) devraient servir à analyser le marché du plaisir pour répondre au mieux aux attentes des consommateurs ….
Oui cela laisse quand même rêveur ou dubitatif selon , mais pourquoi pas après tout , ne dit on pas qu’il n’y a pas de sot métier ..