Les fonctionnalités spécifiques à la 3DS sont toutes bien présentes : StreetPass, SpotPass et une 3D, essentiellement esthétique, très réussie, prouvant que la 3DS en a énormément dans le ventre.
La fin de l’histoire donnera même lieu à un mode de jeu supplémentaire, mais nul besoin d’en rajouter, le meilleur moyen de le découvrir étant de se lancer dans l’aventure par un saut de l’ange.

Aussi bon à plusieurs :

Le Multijoueurs, en local ou en ligne, n’est pas en reste, permettant de s’affronter soit en équipe, soit en un contre un. Notons la possibilité de jouer au choix, avec ses amis enregistrés ou bien avec n’importe qui présent en ligne. Pas d’obligation d’être amis ou d’utiliser un code quelconque, une très bonne nouvelle donc. Techniquement, aucun souci de ralentissement ou de saut de la partie, le service est de qualité et l’on trouve d’autres joueurs sitôt débarqué. Durant les parties online, vous pourrez également remporter de nouvelles armes, ainsi que des coeurs, de quoi profiter de vos performances en multi, pour votre aventure solo.

Conclusion :

Après son trailer à l’E3 2010, Kid Icarus Uprising était attendu comme le messie. Et bien ses fidèles auront eu raison d’attendre et devraient d’ailleurs voir arriver à leurs côtés une multitude de nouveaux adorateurs. Le jeu alliant deux gameplays différents mais tout aussi maîtrisés l’un que l’autre, enrobés de décors et de musiques de haute-volée. Son histoire et plus encore, ses dialogues croustillants, peuvent également séduire à eux seuls. De quoi envoyer tous les possesseurs de 3DS aux anges.