La réalité virtuelle est appelée parfois le prochain Graal des technologies contemporaine. Ce surnom est justifié par l’évolution de sa place dans le marché depuis son invention. Elle envahit petit à petit le quotidien des français dans différents domaines : industrie, commerce, loisirs, formations, … C’est devenu une expérience à ne pas manquer pour l’homme moderne.

Qu’est-ce que la réalité virtuelle et à quoi sert-elle ?

L’expression « réalité virtuelle » désigne soit la technologie qui permet de simuler la présence de l’utilisateur dans un environnement inventé par un logiciel, soit le système et les dispositifs eux-mêmes. Le but principal est de faire éprouver des sensations aux utilisateurs sans leur faire vivre dans des conditions réelles.  Elle a différentes applications pratiques dans la société actuelle. Depuis la fin du siècle dernier, les formateurs en aviation l’utilisaient déjà pour entrainer les pilotes. Elle a ouvert la voie à des possibilités qu’on n’aurait pas envisagé être possible dans le passé. Par exemple, il est possible de marier histoire et réalité virtuelle en transportant l’utilisateur dans un décor d’une ancienne époque. Aujourd’hui, elle est déjà utilisée par les hôpitaux pour soigner des malaises comme le mal de mer, pour le traitement de syndromes post-traumatiques, des phobies comme la peur du vide et la claustrophobie. L’industrie du divertissement en a fait une véritable mine d’or. Les concepteurs de jeux vidéo y investissent de plus en plus. Aussi, beaucoup de salle de cinéma sont équipées de casques vr pour permettre la diffusion de films en réalité virtuelle.

La réalité virtuelle en France

En France, son utilisation a surtout commencé dans le monde des « gammers ». Les jeux vidéo, jusqu’à maintenant, occupent une très grande part du marché de la réalité virtuelle. Cependant les autres secteurs montent petit à petit : média, secteur industriel, commerces, etc… Selon une récente étude de l’IDC, ce marché présente un écosystème à part entière qui devrait voir une croissance moyenne de plus de 85% de 2017 à 2022. Il faut savoir que ce marché est subdivisé en deux :  le marché grand public occupant 71% et le marché professionnel 29 %. Selon les estimations, le marché professionnel atteindra 36% en 2022. Dans ce dernier, c’est le secteur industriel qui occupe la première place. A la seconde place, il y a le commerce de détail. Jusqu’à présent les chiffres obtenus chez les entreprises vendant des casques vr et équipements pour réalité virtuelle place la France en tête de liste parmi les pays européens.

Est-ce dangereux pour l’utilisateur ?

Bien sûr, lorsqu’on parle de dangers pour l’utilisateur, dans n’importe quel domaine, il s’agit toujours en premier lieu de questions concernant la santé. Les effets secondaires les plus immédiats sont la nausée et le vertige. Cela dépend de la sensibilité de l’utilisateur. Certains ne sentent rien du tout alors que d’autres veulent vomir après quelques minutes seulement. Souvent l’utilisation prolongé provoquent des migraines. Dès fois, on a des troubles de la vision. Par exemple, certaines personnes voient flou pendant quelques minutes après avoir enlevé le casque VR. Mais ce ne sont pas vraiment des problèmes graves pour la santé. Le risque le plus important sont pour les personnes sujettes à des crises d’épilepsie. On les recommande fortement aux de s’abstenir complètement de ces appareils. Pour tout le monde, la précaution est la même : éviter l’utilisation prolongée.