Parlons peu mais parlons bien, Project P-100 sera l’un des premiers jeux à sortir sur Wii U. Et pour que le succès soit au rendez-vous, Nintendo a fait appel à Hideki Kamiya, de chez Platinium Games. Ce nom ne vous dit rien ? Et pourtant, il a été le directeur de jeux comme Devil May Cry, Okami ou plus récemment Bayonetta. Autant dire qu’Hideki Kamiya est loin d’en être à son premier coup d’éclat.

L’union fait la force

La Terre est envahie par une horde d’extraterrestres gigantesques tellement puissants que les supers- héros ne peuvent pas les vaincre individuellement. Ils doivent alors s’unir et collaborer pour protéger notre planète des envahisseurs. Le joueur dirige donc ce groupe improbable dont le but est de détruire les aliens zones après zones. A mi-chemin entre un RPG et un RTS, les graphismes type cartoon sont frais et dynamiques, et les combats sont d’une fluidité remarquable.

Première originalité de Project P-100, la possibilité de recruter des civils en les encerclant d’un coup de joystick droit. Ces nouvelles recrues deviendront, après un certain temps, eux-aussi des super-héros, et auront une incidence sur les pouvoirs du groupe.

Armes et pouvoirs

Le joueur a à sa disposition quatre pouvoirs. Le premier est défensif : tous les héros se regroupent en formant une sorte de gélatine verte qui les protègent de leurs ennemis. Les trois autres sont des pouvoirs offensifs qui se déclenchent avec le joystick droit. On dispose d’un poing, d’une épée et d’un pistolet. Les trois formes apparaissent en quasi-permanence sur l’écran tactile du gamepad. Ainsi si on veut faire apparaître un poing, on trace un cercle avec le joystick droit, pour l’épée c’est une ligne verticale, pour le pistolet un « L » tourné à 45° et immédiatement les super-héros se regroupent et forment l’arme désirée.

D’où l’importance du recrutement : plus le groupe est étendu et plus l’arme sera grande. Concrètement une épée faite à partir de 10 super-héros aura une portée plus courte et des dégâts plus faibles qu’une épée faite à partir de 15 personnages.

A noter aussi que certaines armes permettent aussi d’interagir avec le décor, comme par exemple le poing qui permet de déverrouiller des portes ou de tirer des objets comme on peut le voir ici.