tDans cette seconde bêta, Maxis n’offre aucun biscuit. Le très attendu mode multijoueur – censé justifier

la connexion Internet obligatoire, est absent. Autant le dire tout de suite, c’est une déception. Surtout

lorsque l’on sait qu’il est la préoccupation principale qui ressort des forums dédiés.

On remarque tout de même de légères modifications, d’une bêta à l’autre, majoritairement des petits

détails: le système de construction de routes a été amélioré. Dorénavant, des lignes perpendiculaires et

parallèles apparaissent sur la voix la plus proche de celle que vous vous apprêtez à construire. Le seul

avantage tangible étant de grappiller de la place sur la map.

Ce nouvel aperçu a également permis à Maxis de préciser quelques points dans son didacticiel, comme

le chantier commun de la région – dont l’activité bénéficie à chaque ville – ou encore changer le nom de la

ville du tutoriel…

Cette bêta n’est donc pas d’une utilité farouche – doux euphémisme, la principale attraction étant aux

abonnés absents, on a une impression de déjà vu.

Alors plutôt que de s’arrêter là, parlons des éléments qui n’ont pu

être évoqués dans la première preview,

en commençant par la difficulté à gérer l’argent. On le sait, Sim City

n’a jamais été un jeu pour les paniers

percés. Mais ici le problème est résolu ! Un petit détail était passé

inaperçu : la gratuité du zoning.

Autrement dit, plus besoin de se saigner aux quatre veines pour

délimiter les zones RCI ! Un avantage considérable qui pose tout de suite une question : était-il vraiment

nécessaire de mettre au point un gameplay aussi poussé pour ensuite sabrer les plus grandes stratégies

économiques des maires en herbe ? Pas sûr…

Quoi qu’il en soit, il devient très difficile de voir le fond de ses finances ! Doctorants en économie et

néophytes de 12 ans pourront donc tous les deux remplir sans problème la moindre parcelle de leur map.

Tiens la map parlons-en. Naïvement, on a cru que leur petitesse était dû à la bêta. Que nenni mon bon

ami ! Si la map est petite dans la bêta, elle le sera dans le jeu ! Et là, un sérieux problème se pose pour la

survie à long terme du jeu : si l’espace dédié à notre magnifique ville est saturé en une grosse heure, et si

une région peut contenir un nombre limité de ville, combien de temps un joueur va-t-il mettre avant de Alt

F4 ?

Interrogé sur le sujet, Maxis a déclaré « ne rien pouvoir promettre » quant à la mise en place de map plus

grandes. Une chose est sûre, rien ne changera avant le 7 mars [date de sortie du jeu ndlr]. Il ne reste plus

qu’à prier pour que le studio entende le cri de douleur – ou de rage – des joueurs, et mette en place un

DLC – gratuit de préférence.