Dans Team Fortress 2, deux camps s’affrontent : Les rouges et les bleus. Pas la peine de chercher l’histoire, il n’y en a pas, il y a des russes des australiens et des français dans chaque équipe et ils s’étripent tranquillement. Cette absence totale de scénario est même devenue une blague, puisque Valve s’est amusé à créer a posteriori, une histoire complètement absurde sous la forme d’un comics accessible sur le site officiel. Toujours est-il que ces deux camps s’entre-tuent joyeusement et cela s’illustrent par de très nombreux modes de jeu : Escorte de chariot, capture de drapeau, roi de la colline, capture de points, death-match, course au chariots. Mais aussi des modes de jeux plus originaux : Capturer un colis explosif, et réussir à survivre assez longtemps sur une zone pour le poser et marquer un point. Problème ? Votre ennemi a exactement le même objectif et il n’y a qu’un seul colis. Ou encore un mode coopération contre l’ordinateur très original pour un FPS en ligne. Il vous faudra défendre un point contre des adversaires de plus en plus puissants et rapides. Le jeu a été crée via le moteur source (Half Life 2), il n’est donc pas très gourmand. Il n’est pas particulièrement beau, mais il n’est jamais laid, et tourne sur une configuration modeste

La lutte des classes

La particularité de TF2 est de proposer 9 classes. Si de très nombreux jeux proposent différentes classes, Celui-ci le fait avec brio, car chacune des classes à des caractéristiques et un gameplay très différent. La complémentarité de celles-ci reste exemplaire, 6 ans après sa sortie. Chaque personnage dispose de 3 armes. Les plus lourds sont plus lents, et disposent d’un réserve de vie importante, à l’inverse des plus légers, rapides et fragiles. Du plus lourd au plus léger on trouve :

Le Heavy, très lent, disposant d’une réserve de vie importante, et sa mitrailleuse rotative fait des ravages à mi-distance. Le lance-roquettes avec une défense solide, est adepte du rocket-jump. Démoman avec lance grenades et mines. Le Pyroman dont les ennemis continueront de brûler une fois éloignés de son arme, il peut aussi utiliser son jet d’air comprimé pour éloigner les mines, propulser ses ennemis dans les airs, voire même renvoyer les roquettes et les grenades avec un bonus de dégâts. Les Ingénieurs, capablent de déployer une tourelle très puissante, un distributeur, et même un téléporteur. Les médics soignent et confèrent une invincibilité temporaire, Des snipers, et les espions, qui se déguisent en soldat ennemis, se rendent invisible, tuent en un coup de poignard dans le dos, et sabotent les machines ennemies. Et enfin les scouts, aussi fragiles que rapides. Toute l’intelligence des développeurs est d’avoir fait en sorte que chaque classe soit forte ou faible conte d’autres classes. Dans TF2 inutile de jouer seul, vous aurez peu de chances de vous en sortir et vous affaiblirez votre équipe. Au contraire tout est fait pour vous encourager à rester avec vos amis et leur porter assistance, force est de constater que c’est très réussi.

 

World of Fortress

Une des grandes forces de Team Fortress 2 est d’avoir bénéficié d’un suivi d’une qualité rare de la part de ses développeurs. Cela a commencé via des mises à jours de classe, Valve a ensuite intégré des objets crées par la communauté. Sont venues des mises à jour intégrants des nouveaux modes de jeu, et instaurants le magasin. On peut aujourd’hui changer les armes et l’apparence de nos personnages. Les chapeaux notamment sont très prisés. Valve s’est servi de son jeu pour faire des offres promotionnelles. Par exemple une décommande de Rift vous donne des armes bonus pour scout et pyro, acheter Brink vous donne un chapeau spécial pour le sniper etc… Il y a finalement tellement de modifications de personnage possible que certains habitués se sont amusés à l’appeler World of Fortress. Les armes intégrées après la sortie ont toutes des avantages et des inconvénients, de telle sorte qu’il n’existe pas d’arme qui vous confèrant un réel avantage. Et absolument toutes peuvent être obtenues en jouant, les achats sont cosmétiques ou servent à accéder à une arme sans attendre. La seule réelle limitation des comptes gratuits est l’inventaire limité, bien qu’assez généreux. On regrette toutefois que le jeu ait ironiquement baissé en niveau et en fréquentation depuis sont passage à la gratuité.

Team Fortress 2 fait partie de ces jeux devenus free-to-play à posteriori. Pour lui la transition a été réussie et sans douleur. Le système de classe pousse naturellement au travail d’équipe, et les modes d’affrontements sont très nombreux. C’ était un très bon jeu à sa sortie, après 6 ans de mises à jours et un passage au modèle free-to-play, il a vieilli, mais reste très agréable.