Le scénario est un vague prétexte pour s’en mettre plein la face a coup d’arbalète énergétique. Pour tout dire on ne sait quasiment rien. Les rouges traitent les noirs de traîtres, et leghs noirs traitent les rouges de bouchers. Dans le futur apparemment ça suffit pour une guerre totale. On va plutôt parler de l’histoire du jeu en lui-même.

Dans le premier Tribes, si on se jetait de très haut dans une pente, et qu’on activait le jet-pack au dernier moment un bug de collision permettait de prendre énormément de vitesse. La procédure était tellement fun que loin de la bannir, les développeurs l’ont officialisé, le « ski » était né. Il s’agit depuis de la particularité du jeu Tribes, et tout son intérêt.

Un jeu de shoot qui va à 200 a l’heure.

Le mode de jeu le plus fréquenté est la capture du drapeau, et dans Tribes ce n’est finalement pas si classique.

Les personnages jouables se divisent en 3 catégories, comportant 3 classes chacune pour un total de 9 possibilités. Les légers : L’éclaireur très rapide, le sniper, l’espion avec invisibilité temporaire. Les moyens : Le soldat de base, le spécialiste en raids, et l’ingénieur, Enfin les lourds : Un mortier longue distance, un spécialiste en défense, et un spécialiste en attaque. Le poids de vos personnages va influer sur leur vitesse de pointe, les légers pouvant facilement dépasser les 200 Km/h en skiant. Cette même vitesse permet de faire des sauts inimaginable dans les autres jeux.
 Les joueurs vont tellement vite que l’on doit même viser a coté des ennemis, car le temps que la balle arrive jusqu’à eux, il auront bougé de plusieurs mètres ! Toutes les classes sont largement personnalisables via des modifications et des nouvelles armes.

Une partie prend en général cette forme : les bases sont solidement défendues par des boucliers et des tourelles lourdes. Les joueurs peuvent y ajouter des tourelles légères et des barrières. Quand le drapeau est solidement défendu, il devient intéressant d’attaquer le générateur de la base. En effet une fois ce dernier détruit toutes les défenses automatiques tombent en panne, rendant la capture beaucoup plus facile. Et c’est à ce moment que les éclaireurs ennemis vont prendre le drapeau sous le nez du joueur sans même qu’on ne les ait vu passer.g

Tout au long de la partie, les actions rapportent des points. Ces points peuvent être dépensés de nombreuses manières. On peut choisir de renforcer ses infrastructures, demander une frappe d’artillerie, déployer un poste de ravitaillement, ou acheter un véhicule. Les véhicules sont assez classiques, on y retrouve une moto, un tank et un chasseur. Ils sont complexes à utiliser mais peuvent s’avérer très utiles.

 

Free to play mais pas trop.

Quand on commence sa première partie, le jeu ne paraît franchement pas très beau, cette impression va finalement se dissiper assez vite par le fait du déplacement à grande vitesse. Les cartes sont très vallonnées pour optimiser la pratique du ski, et si on prend la peine de lever les yeux il se passe presque toujours quelque chose dans le ciel.

Il est possible de débloquer tous les éléments de gameplay avec des points d’expérience. Les modifications cosmétiques sont toutes payantes. Seulement voilà, ces points s’accumulent assez lentement, et on est vite frustré par le fait de n’avoir que les 3 classes de début, et on est incité à passer à la caisse pour le bonus de 50 % d’ XP accordé a ceux qui ont payé au moins une fois. Il est possible également de débourser 20€ pour débloquer la version Game Of The Year, avec un nombre d’armes et de modifications conséquent. L’important est que ces éléments n’apportent pas d’énorme avantage, qu’ils sont globalement équilibrés, et tous déblocables en jouant.

 

Tribes Ascend est un FPS réussi au gameplay très original. Dans la mesure où c’est un free to play, chaque joueur devrait l’essayer pour les sensations uniques qu’il apporte, quitte à ouvrir ensuite le porte-monnaie si le jeu séduit vraiment. Pour tous ceux qui trouvent que les jeux de tir se ressemblent tous, il faut impérativement tenter l’expérience. Dans un milieu où les FPS se standardisent, Tribes Ascend est une véritable bouffée d’air frais.