« Attrapez les tous ! » Oui Pokémon revient avec deux nouvelles versions jumelles baptisées noire et blanche. Deux nouveaux épisodes sur lesquels les développeurs ont été clairs : il s’agit d’une révolution. D’ailleurs le slogan promotionnel se démarque du traditionnel pour devenir « Libérez les tous ! ». Alors, est-ce vraiment une révolution ou une simple évolution ? Voici des éléments de réponse.

C’est dans les vieux pots…

Pour ceux qui auraient passé les dix dernières années au fin fond d’une caverne, sachez que la saga Pokemon vous met aux commandes d’un dresseur de petite bêtes prêtes au combat (les Pokemon, justement), dont le but inavoué est de devenir le meilleur dresseur de tous les temps. Pour ce faire, pas de recette miracle : des combats contre d’autres dresseurs, de la chasse aux Pokemons et beaucoup, beaucoup d’entraînement.Première grande nouveauté de cet opus, les développeurs de chez Team Freak se sont accordés le luxe de nous pondre un vrai scénario. Finie la basique quête des badges, ponctuée par des combats contre votre éternel rival. Cette fois-ci vous incarnez un jeune dresseur originaire de Renouet qui décide de partir en pèlerinage initiatique comme deux de ses amis, Tcheren et Bianca.

Très vite vous rencontrez le mystérieux N, leader de la Team Plasma, gang qui ambitionne de libérer tous les pokémons de la soumission des dresseurs. Tout en vous arrêtant à chaque arène pour récolter les badges, ainsi que l’amitié des champions, vous partez mener l’enquête afin de persuader N de ne pas mettre son plan à exécution. Une trame classique, sans grande subtilité, mais qui a tout de même le mérite d’exister et donner ainsi plus de profondeur et donc plus d’intérêt au jeu. Cet épisode un peu plus sombre que les anciens peut d’ailleurs rebuter les plus jeunes par la « complexité » de certains mots tout comme il peut agréablement surprendre les plus grands dont je fais partie.

Pokemon2