Bonjour, je suis Karim Talbi, co-fondateur et directeur éditorial des éditions isan manga. Je travaille dans le monde du livre depuis 2005, j’ai depuis travaillé sur pas mal de supports imprimés : littérature, bande dessinées (manga, comics, franco-belge), magazines…

Gaming Spirit : Comment vous est venue l’idée de fonder isan manga ?

Tout est parti d’un constat, j’aime particulièrement les titres dit « vintages » et sur le marché français, à part quelques exceptions, je ne trouvais pas mon bonheur. Je me suis tout simplement dit « pourquoi pas le faire moi-même ? ».ko

Un jour, j’ai rencontré Etienne dans le cadre de mon travail, après avoir discuté avec lui, nous nous sommes rendus compte que nous avions la même vision du projet, il avait les bonnes relations au Japon et moi les connaissances du marché français. C’est donc tout naturellement que nous nous sommes lancés ensemble.

Gaming Spirit : Vous vous placez sur une niche, notamment au niveau du prix de vos mangas [un tome est vendu 27€ ndlr], n’est ce pas risqué lorsque l’on sait que le marché est en crise depuis 2007?

Il faut tout d’abord savoir que, contrairement aux autres éditeurs de mangas, nous ne sommes pas sur un format poche, mais sur un plus grand format et avec une fabrication plus élaborée. Tout cela se répercute forcément sur le prix de fabrication, et donc le prix de vente. Alors oui, nous pouvons dire que nous nous adressons à un public de collectionneur, donc à une niche.

Gaming Spirit : Les mangas que vous vendez ont comme particularité de lier une œuvre de la littérature classique ainsi que son adaptation manga, pourquoi ce choix ? Espérez vous ainsi attirer les férus de littérature classique vers les mangas ? Ou même l’inverse ?

Effectivement, nos deux premiers titres, Roméo et Juliette et Madame Bovary, sont des adaptations d’œuvres littéraires et nous avons eu l’idée de les publier le manga avec la pièce de Shakespeare pour Roméo et Juliette, et le roman de Flaubert pour Madame Bovary.

L’idée nous semblait intéressante de pouvoir présenter les deux œuvres dans le même livre, pour pouvoir faire découvrir le manga aux férus de littérature, mais également pour faire découvrir la littérature aux férus de manga !

Gaming Spirit : Roméo et Juliette, Madame Bovary, vous n’abordez pour le moment que des grands classiques de la littérature. Êtes vous, vous même un passionné de littérature ? Si ce n’est pas déjà fait, avez-vous comme projet de publier votre œuvre favorite ?

Nos deux premiers titres sont dans la collection « littérature » mais d’autres arriveront par la suite. Nous ne sommes pas un éditeur spécialisé dans l’adaptation d’œuvres littéraires, mais dans la publication de titres d’auteurs ayant marqué le patrimoine japonais ou mondial (manga ou non).

Pour répondre à votre question, je suis un passionné du livre en général, quel que soit le support.

Je n’ai pas particulièrement d’auteur favori, mais j’apprécie énormément le travail de gens comme Loïs McMaster Bujold, Isaac Asimov, mais aussi d’auteurs classiques comme William Shakespeare pour ne citer qu’eux.

Gaming Spirit : A-t-il été difficile d’avoir les droits d’auteurs pour diffuser les œuvres classiques?

Non, pas du tout, ces œuvres sont dans le domaine public et nous avons pu les utiliser sans problèmes, du moment que nous respectons certaines règles.

Gaming Spirit : C’est Yumiko Igarashi qui a réalisé les deux adaptations manga que vous vendez. Comment en êtes vous arrivez à travailler avec une des pionnières du shojo ?

Mon associé, Etienne Barral, a eu l’occasion de travailler avec elle ces dernières années. C’est tout naturellement qu’il a pu nouer un contact avec elle… Quand nous avons voulu obtenir les droits de  nos premiers titres, c’est tout naturellement que nous nous sommes tournés vers elle.

Gaming Spirit : Etes-vous fan de son travail ?

Je n’aime pas le mot « fan », mais on peut dire que oui, j’apprécie particulièrement son travail.  C’est une grande dame dans l’histoire du manga, il ne faut pas l’oublier. J’ai un respect immense pour ce qu’elle a apporté au monde du manga. lo

Gaming Spirit : Allez-vous travailler dans l’avenir avec un autre mangaka ?

Oui, évidemment, nous ne sommes pas « Yumiko Igarashi manga » et nous avons déjà annoncé notre prochain titre, Kamen Rider de Shôtarô Ishinomori, qui sortira fin juin.

Gaming Spirit : Etiez-vous présent au Manga Square du Salon du Livre [du 22 au 25 mars ndlr] ?

Non, cette année nous n’avons pas eu l’occasion d’y être. Nous n’avions que deux titres en vente à ce moment là, il était donc compliqué de rentabiliser l’achat d’un stand sur cet événement. Nous pensons cependant y être l’année prochaine, nous aurons d’ici là d’autres livres à présenter au public.

Gaming Spirit : Quel sera le prochain manga que vous allez éditer ? Avez-vous déjà une date ?

Il s’agit de Kamen Rider, de Shotaro Ishinomori, qui sortira le 27 juin prochain !