gAlors que tout le monde le croyait fini, proche de la démission, Satoru Iwata crée une nouvelle fois la surprise.

Suite aux mauvais résultats financiers dévoilés cette nuit par Nintendo, la firme a décidé d’opérer quelques petits changements de direction.

Le président et CEO, Satoru Iwata, prend les commandes du pôle Américain, remplaçant ainsi Tatsumi Kimishima qui retourne dans sa mère-patrie nippone avec les titres de General Manager of Corporate Analysis and Administration Division et General Manager of General Affairs Division General Manager. Selon Nintendo, ces changements visent à améliorer la réactivité mondiale de la firme, dans un but d’unification internationale.

Concrètement, au vu des « mauvaises ventes » de la 3DS – 3,45 millions – et de la WiiU – 14 millions – les actionnaires mettent toutes les cartes dans les mains d’Iwata, et espèrent ainsi résister aux séismes que promettent la PS4 et la Xbox 720.

Un beau pied de nez donc. Surtout lorsque l’on sait que la presse spécialisée a déjà en stock, depuis plusieurs mois, sa nécrologie vidéo ludique, et que le tout Internet se moque de lui depuis son unboxing de la WiiU en Luigi…

Mais c’est oublié que Satoru Iwata était, en 2007, dans le top 3 des meilleurs CEO au monde selon le New York Times et le magazine financier Barron.