Chey Tae-won, un des magnats de l’industrie Sud-coréenne qui est à la tête du troisième chaebol ( conglomérat) de la péninsule a été condamné il y a quelques jours à quatre ans d’emprisonnement pour détournement de fonds, la sentence ayant pris effet dés le prononcé du jugement.
Il est accusé d’avoir détourné 49, 7 milliards de wons ( 33 millions d’euros) qu’il aurait réinvestit dans des placements boursiers personnels.
En 2003, Chey Tae-won avait ainsi déjà écopé d’une peine de prison de trois ans pour une fraude comptable de plus de 1 milliard de dollars, mais avait rapidement profité d’une suspension de sa peine puis d’un pardon présidentiel.
Il semblerait bien que le pouvoir ait enfin entendu les multiples revendications de la population concernant la trop grande mansuétude accordée à certains dirigeants d’empire !