sLa première chose que l’on se dit en voyant Maldita Castilla, c’est qu’il ressemble énormément à Ghosts’N Goblins. Et pour cause, les petits nostalgiques de chez Locomalito proposent un concentré de tout ce qui a fait la gloire de l’arcade dans les années 1980. Ainsi le studio espagnol a puisé dans des jeux comme Shinobi, Black Tiger, Rygar et bien sur, Ghosts’N Goblins. Pour autant, Maldita Castilla a réussi à créer son propre monde, basé sur un roman de chevalerie espagnol du XVIème siècle. Cet aspect mêlant le concept d’enfer et de religion catholique s’intègre parfaitement au gameplay orienté arcade, tout en enrichissant la narration.

Des graphismes 16-bit
Dès les premiers pas d’Arthur – appelons-le ainsi – , on sent tout de suite l’esprit 16-bit des jeux rétro. Les graphismes, la musique, tout y est, jusque dans l’apparence du personnage. Jugez plutôt par vous même : à gauche le Arthur de Maldita Castilla, et à droite, l’original, celui sorti de la tête de Tokuro Fujiwara.
e
Des similitudes certes, mais pas que !
Les similitudes avec Ghosts’N Goblins ne s’arrêtent pas là, puisqu’on a le droit à un gameplay similaire aux grands classiques de Capcom. On retrouve donc les mêmes armes, avec les mêmes propriétés.

Mais la team Locomalito n’a pas poussé le vice plus loin: on ne retrouve pas la difficulté sadique de 1985. Pour ceux qui n’ont jamais eu l’occasion d’y jouer, Ghosts’N Goblins est, en quelques sortes, le I wanna be the guy de l’époque. Ainsi les premiers niveaux s’enchaînent assez facilement et les paliers de difficultés ne sont pas insurmontables. Bref, avec un peu d’entraînement et de patience, on peut en venir à bout. D’autant plus que les patterns – les mouvements des monstres – ne sont que très rarement aléatoires.

Autre élément qui ne figure pas dans Maldita Castilla, le problème des crédits. Ici perdre une vie n’est pas synonyme de tragédie, puisque les vies sont illimitées. Il vous faudra néanmoins recommencer au dernier check-point toutes les trois morts.
Verdict
zAvec son gameplay très orienté arcade, Maldita Castilla a de quoi séduire un large panel de joueurs, du nostalgique au curieux. Bien sur, si vous aimez uniquement les jeux en full HD, vous allez être déçu, mais si c’est le gameplay qui vous intéresse, on vous le conseille.

Et même si vous n’aimez pas ce genre de jeux, on vous le conseille, ça élargira
votre horizon vidéo-ludique ! Gratuitement en plus ! Alors pourquoi se priver ? Ce n’est pas pour rien que sur certains forums, ce jeu est considéré comme le chef d’œuvre de Locomalito. Et pour reprendre leur slogan : « for videogames’Love, Culture and Glory »