k2 ans, 50 millions de joueurs. World of Tanks connaît un beau succès. Et pour cause! Ce free-to-play est l’un des MMO les plus attractif et addictif de ces dernières années.

Pas de chichi scénaristique, vous êtes largués sur une map avec 14 compères et c’est parti! En un quart d’heure il vous faudra annihiler les troupes ennemies ou capturer un point stratégique. Mais avant de se lancer à corps perdu dans une orgie d’obus, un petit tour par le didacticiel s’impose.

Très court, le tutoriel vous montre les commandes de bases d’un blindé. Mais vous ne les aurez pas assimilées pour autant ! World of Tanks  n’est pas de ces jeux dont la prise en main est immédiate, loin de là.  Piloter un tank  tout en surveillant la position des 29 autres joueurs sur la map, trouver un spot de tir convenable, viser et mettre dans le mille, tout cela ne se fait pas  en 3 batailles. Et c’est d’ailleurs tout l’intérêt du jeu, son gameplay est beaucoup plus profond qu’il n’y paraît : en fonction du char que vous avez pris, vous agirez différemment, voire même de façon complètement opposée, alors que vous êtes sur la même map.

 

Le casse-tête du choix

5 types de véhicules sont disponibles : char léger, moyen, lourd ; chasseur de chars et canon automoteur. Les milliers de véhicules sont répartis entre 6 puissances : Etats-Unis, URSS, Royaume-Uni, III ème Reich, Chine et France.

Outre la résistance aux impacts et la portée de tir, la différence entre les 3 types de chars n’est pas vraiment marquante : c’est à vous de voir si vous voulez surplomber tout le monde et faire écrouler les bâtiments ou si vous préférez vous faufiler dans un gros buisson. Mais pour le reste, les choses changent radicalement.

sLà ou la rotation du canon se fait à 360° pour les chars, elle n’est que de 20° pour les chasseurs de chars et les canons automoteurs. Il faut donc prendre le temps de faire pivoter entièrement son véhicule si on se fait attaquer sur les flancs ou à l’arrière. Cette contrainte est néanmoins largement compensée par un renforcement du blindage avant plus que conséquent. Concrètement, à bord d’un char léger, votre seule chance d’abattre un chasseur de chars est de lui tourner autour tout en tirant dans ses chenilles pour l’immobiliser. Une fois la chose faite, passez derrière lui, visez le moteur, et le kill est assuré. Mais si par malheur vous vous retrouvez en face de lui, il ne vous reste plus qu’à prier : les chasseurs one shot les chars légers.

En ce qui concerne les canons automoteurs, les choses changent encore plus : elle est la seule pièce d’artillerie à très longue distance disponible. Sa portée est telle que vous pouvez parfois couvrir la moitié de la map à partir de votre base. Les Biélorusses de Wargaming ont même dû créer un système de visée en vue du dessus intrinsèque à cette classe ! Le changement de gameplay est radical, et il faut réapprendre à connaître les champs de bataille pour trouver une position de tir à la fois efficace et safe. Car la principale faiblesse des canons automoteurs est le corps-à-corps : si un ennemi arrive jusqu’à votre position, vous avez très peu de chances de vous en sortir.

Choisir son type de véhicule est donc primordial, puisque cela influe sur votre gameplay. Et certains champs de bataille se prêtent mieux à des escarmouches, tandis que d’autres font des tireurs d’élite les plus heureux des hommes. Mais, contrairement à ce qu’on pourrait croire, dans World of Tanks, on choisit son véhicule avant de connaître la map.